Accéder au contenu principal

Articles

Jean-Paul Schmitt, les cafés miroirs du monde

« J’aime l’ambiance des cafés, cet assemblage de convivialité, de discussions et d’individus silencieux. »
Le café favorise l'échange, la sociabilité, c’est le miroir de notre monde. C’est un lieu ouvert sur la rue avec son espace de liberté et de libre expression. On s’y rend pour être entouré, pour rencontrer, réfléchir, rêver, lire, écrire. C’est un endroit où l’on se donne à voir aux autres, où l’on se met en scène soi-même. Tournant le dos aux approches dualistes du monde, l’artiste y étudie le continuum pertinent entre l’environnement et l’intime, entre l’espace public et l’espace privé ; là-même où se déroule la vie. « J’aime ce qui est la vraie vie : la relation entre les êtres. Les cafés me permettent de dire cela. »
Jean-Paul peint l'ambiance particulière que l'on vient chercher dans ce lieu où le degré de distance et de proximité se revisitent. Sur sa toile, l’échelle spatiale réduite applique son point de vue sur cette approche sociétale. Le peintre rend compte d…
Articles récents

Dentelles d’artistes

L’exposition réunit douze artistes dont Danielle Dehoux-Grafmeyer, plasticienne et commissaire d’exposition à l’origine du projet cousu sur mesure et de toutes pièces pour le Musée des Manufactures de Dentelles de Retournac, Musée de France.
Comment réunir une diversité d’artistes plasticiens s'exprimant chacun de manière singulière autour d’une curiosité commune ?  Selon Danielle Dehoux-Grafmeyer : « le projet a débuté en 2018 et a construit sa maïeutique sensible dans le temps. »
Peintures, photographies, sculptures…Les techniques panachées des œuvres parfois doucement heurtées et pour d’autres totalement façonnées par la dentelle, participent à une exposition riche en surprises picturales.

Formes et motifs sont exploités de manière souvent inattendue dans une continuité temporelle, entre le patrimoine de passé et celui du devenir. Les liens entre les techniques d’hier et la sensibilité contemporaine se nouent remarquablement pour cet événement. La dentelle dans tous ses états, m…

David LoRusso di Mistri, fabuliste drôle et élégant

Ses œuvres sont passées au filtre de l’étrange et de l’imaginaire. Elles évoquent la quête esthétique d’un humanisme romantique à la fois joyeux et noir. Son paysage imaginaire sublime les scènes et les figures gracieuses d’un monde expressif baigné d’ombre et de lumière. David rend hommage au monde animal et réalise des portraits à la forte présence de cheval, coq, abeille, truite, et autre cerf orné d’apparats témoins d’une certaine préciosité. Ce sont des coiffes, des couronnes ou des collerettes semblant tout droit issues d’une noble descendance. A ce bestiaire pour le moins atypique, d’autres femmes fontaines, reines spectrales ou soldats mystérieux participent à l’étrangeté du fantastique et à l’irruption de l’anormal.
C’est sans aucun doute un surréalisme aussi étincelant que ténébreux, issu d’un autre temps, celui du romantisme du 19e siècle où l’on célébrait la toute-puissance du sentiment et de la subjectivité, laissant libre cours à l’imagination. Le peintre évoque le temps …

Elaura Allin, dans l'éclat d'un regard

L’exercice du portrait est pour elle une façon de : « représenter la joie, la mélancolie, la malice… » Autantd’émotions concentrées dans l’expression de regards porteurs de sens.
La vigueur du trait, les contours nets participent à un procédé figuratif franc. La réflexion se porte vers des questions de cadrages, de superpositions, pour laisser le regard s’enfoncer. La technique mixte se laisse bercer par une recherche fluide. Les fonds sont généralement réalisés à l'acrylique pour ses qualités de séchage rapide et ses pigments intenses. Les portraits sont ensuite peints à l'huile, qui diluée, permet de travailler la transparence. Les effets de calque et de superposition sont des procédés essentiels dans le travail de l’artiste qui contribuent à dissocier le fond et la forme. « Le fond représente l'esprit du portrait, son monde onirique, ses espérances, ses humeurs…  Tandis que le portrait est la forme réelle évoquant un moment de vie. »
Des personnages célèbres qui ont imprimé…

Sandrine Etienne, parcelles d'interstices

Les œuvres de Sandrine Etienne soulignent une abstraction géométrique sérielle, pensée en profondeur où le relief se met en scène.
L’artiste attache beaucoup d’importance à la forme, à la matière, à l’harmonie des couleurs. Sandrine a le sentiment d’explorer sans cesse. Elle procède par étapes, offrant le témoignage de toutes les traces de ses expériences. Elle travaille la peinture acrylique sur toile qu’elle mélange à d’autres composants, des médiums, des pastels gras ou encore des encres. Des textures de papier, de tissus, ou encore de fils participent à la composition.
« Le tissu est une matière à réflexion, il apporte une nouvelle dimension (...) Je prends le temps de le détailler, de le toucher pour ensuite le colorer, le façonner, le coudre, le fragmenter. Sa trame, son relief, ses vides et ses pleins sont très inspirants. »
La fragilité des matières naturelles se concentre ainsi dans la puissance des formes. Cette alternance offre une ambivalence du regard. L’équilibre de la comp…

Aliette Duroyon, architecture poétique de la mer

Avec de nouvelles empreintes naturelles et délicates, minérales et organiques, du commun et de l’inconnu, du permanent et du provisoire, l’artiste poursuit son témoignage sur la préservation de la nature et du monde marin.

Le lieu est une essence contextuelle, il demeure un ancrage prédominant pour son inspiration née de promenades sur les plages de la côte d’Opale à Hardelot, Fort Mahon, Wimereux, Le Touquet, sur les baies d’Authie et de Canche. Pour réaliser ses œuvres sculpturales, Aliette ramasse et assemble des couteaux de mer, des écorces d’arbres, parfois une gorgone en forme d’arbre vient s’immiscer comme témoin de cette nature délicate…

Plus récemment pour une nouvelle série, des coquilles Saint-Jacques,  une libellule et des papillons font partie de la composition.
 « Je renoue avec une passion d’enfance, la collection de papillon, née dans voyage en Angleterre où j’ai visité une ferme aux papillons et ramassé quelques spécimens sur le sol, tant de beauté qu’il fallait préser…